JEAN MARTEL, MAIRE DE BOUCHERVILLE

Chers Bouchervillois, chères Bouchervilloises, 

Bonjour et bienvenue à cette seizième info capsule de la mairie à la Ville de Boucherville. 

Nous sommes aujourd’hui lundi le 2 mai 2022. 

Avant de débuter avec la COVID et les autres dossiers municipaux, parlons de l’Ukraine. Comme vous le voyez, je porte toujours mon épinglette [en soutien à l’Ukraine], car malheureusement le conflit n’est pas terminé et on continue de voir toutes sortes d’atrocités : crimes de guerre, crimes contre l’humanité, génocides. 

L’ONU parle de bientôt 8 millions de réfugiés. On a donc passé le cap des 5,2 millions [de réfugiés]. Il y a la Russie qui envoie un missile au-dessus de la tête du secrétaire général de l’ONU quand il est à Kiev; Le maire de Marioupaul parle de vingt mille morts; On peut anticiper le pire d’ici le 9 mai, qui est la fête de la libération en Russie. Donc ça ne va toujours pas dans le sens qu’on le souhaiterait. Ici à Boucherville, la Ville et le Centre d’action bénévole de Boucherville (CABB) travaillent en étroite collaboration, car comme je l’ai déjà mentionné, le CABB est l’interface avec la population. Ceux qui veulent faire des dons en argent, en temps, en biens, en transport, en accueil, je vous invite à contacter le CABB, soit par courriel à l’adresse aide.ukraine@cabboucherville.ca ou par téléphone au 450 650-1286. Il y aussi leur site Web : cabboucherville.ca

On coordonne également avec les autres organismes de la ville, afin de voir comment le tout peut se faire. On prêt. On attend les réfugiés. En ce qui concerne les dons en argent, on continue de recommander la Croix-Rouge canadienne et on ajoute maintenant l’UNICEF, parce que ce dernier a un programme spécialement pour les enfants de l’Ukraine. 

Du côté de la COVID, les nouvelles sont meilleures. Le nombre d’hospitalisations, qui était dernièrement assez stable, baisse graduellement. Le nombre de décès est malheureusement encore élevé. On parle quand même que la sixième vague est en voie de baisser. On connaît tous des gens qui l’ont eu récemment ou qui l’ont, alors il faut continuer d’être prudent, mais au moins il y a de plus en plus d’activités extérieures. 

Ici, en Montérégie, il y a Télévision Rive-Sud (TVRS) que j’aime bien suivre, qui a d’ailleurs sorti un communiqué le 28 avril dernier. C’est Juliette Poireau, une journaliste que j’apprécie, qui, dans son bulletin de presse, nomme que le nombre de cas de COVID est en baisse en Montérégie. Alors que la région comptait environ 500 cas actifs de moins que la semaine dernière. Au niveau des hospitalisations en Montérégie, c’est assez stable, toutefois il y avait 440 personnes hospitalisées la semaine précédente et jeudi dernier ce nombre était de 435. 

Du côté des écoles, nous avons reçu le plus récent sommaire exécutif du ministère de l’Éducation. Nous le recevons une fois par semaine. Si on le compare à celui du 5 avril, on remarque une baisse intéressante au niveau des absences en raison de la COVID, élèves et membres du personnel. Depuis le 5 avril, le taux d’absence des élèves est passé de 2,32 % (31 000 personnes) à 1,03 % (14 000 personnes) en date du 26 avril. Ça représente une baisse de plus de la moitié donc. En ce qui concerne le taux d’absence des membres du personnel, celui-ci est passé de 1,46 % (3 500 personnes) à 0,73 % (1 700). Baisse de la moitié de ce côté-là aussi.   

Du côté des CHSLD, rappelons qu’il y a deux semaines trois CHSLD à Boucherville étaient aux prises avec des cas de COVID. Cette semaine il n’y en a qu’un seul : CHSLD Jeanne-Crevier (1 cas au lieu de 3). 

Du côté des résidences pour aînés, la situation demeure la même : Résidence Des Berges, Caléo, Résidences Soleil, Coopérative la Seigneurie et Harmonie-Chartwell figurent toujours parmi les établissements à Boucherville avec des cas de COVID.

Du côté du conseil municipal, tout le monde va bien. 

Bonne nouvelle du côté des employés municipaux, car la semaine dernière nous avions onze employés positifs et deux avec des symptômes semblables, pour un total de treize absents, alors que cette semaine un seul est absent car il positif à la COVID. 

Du côté de la couverture vaccinale, nous n’avons de nouvelles informations provenant du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est (CISSS-ME). 

Cela m’amène aux sujets autres que la COVID. Tout d’abord, on en parle dans l’actualité et dans le journal La Relève de cette semaine : la Maison Gille-Carle de Boucherville ferme malheureusement ses portes. C’est une triste nouvelle. Évidemment je suis déçu. On y croyait beaucoup. On voulait l’aider. J’ai été informé le jeudi 20 avril par leur président que le lendemain il y aurait un communiqué de presse émis, comme quoi leur conseil d’administration avait décidé de fermer la maison de Boucherville. J’ai tenté de voir s’il y avait moyen de faire quelque chose, j’ai même appelé le bureau de notre député, Nathalie Roy, pour voir s’il y avait quelque chose de possible, mais autant du côté de la Maison Gille-Carle que du bureau du député, on nous disait que c’était irréversible. J’ai par la suite contacté le Centre d’action bénévole de Boucherville (CABB), qui déjà offre certains services, et j’étais aussi à leur réunion de conseil d’administration le mardi 26 avril dernier pour voir si on peut en faire plus, si on peut faire autrement, et je dois dire qu’il y a une belle ouverture d’esprit du côté du CABB. D’ailleurs je les remercie. Il semblerait que le ministère de la Santé et des Services sociaux, via le CISSS-ME, va également offrir certains services. Alors on verra à s’ajuster en fonction de cela. 

Bonne nouvelle jeudi dernier à la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), dont Boucherville fait partie : il y a eu adoption à l’unanimité d’un règlement de contrôle intérimaire (RCI) concernant les milieux naturels. Je vous lis le communiqué : « Ce règlement de contrôle intérimaire a pour effet d’interdire toute construction, tout ouvrage, tout travaux ou toute activité dans les milieux terrestres et humides d’intérêt métropolitain ciblés par la CMM et dans l’habitat de la reinette faux grillon, sauf exceptions prévues. » Le RCI va entrer en vigueur aussitôt qu’il va être approuvé par le ministère des Affaires municipales, et ce, au maximum 60 jours après le 28 avril, et il va rester en vigueur jusqu’à ce que le contenu du futur plan métropolitain d’aménagement et de développement soit intégré aux règlements municipaux. Très belle nouvelle côté environnemental. 

J’étais au souper du cinquantième anniversaire de la FADOQ de Boucherville le samedi 30 avril. Félicitations à madame Monique L’Hérault, aux bénévoles, au conseil d’administration. La FADOQ de Boucherville a 2 476 membres, très dynamiques, et beaucoup d’activités. 

J’étais également en fin de semaine au Critérium du Club cycliste de Boucherville, qui s’est tenu autour du parc de la Mairie. Bravo au conseil d’administration, aux bénévoles. 

Hier le 1er mai se déroulait la Marche Source Bleue. Sur un objectif de 250 000 $, il y a 225 000 $ qui ont été recueillis. Près de 400 marcheurs et marcheuses. Bravo à chacun d’entre eux. Je rappelle qu’à l’occasion du Triathlon-Duathlon de Boucherville, qui se tient à la fin septembre, le tiers des profits vont à la Maison Source Bleue. Les deux autres tiers vont respectivement au Centre de Répit-Dépannage aux Quatre Poches et à la Fondation Jeanne-Crevier. 

Le vendredi 6 mai aura lieu le vernissage [de l’exposition] du Club photo de Boucherville, à la Galerie Vincent-D’Indy du Centre multifonctionnel Francine-Gadbois). Je vous invite à aller voir cette exposition. Elle sera là du 4 au 29 mai. 

Le 29 mai c’est le retour de la Vélo fête de la famille, après deux années de pause en raison de la pandémie. Ça va se dérouler au parc de la Mairie. 

En ce qui concerne le centième Déjeuner du maire, les astres semblent s’aligner pour qu’on puisse le tenir le samedi 4 juin. On avait envisagé le 7 mai, mais avec les masques et tout ça, on a préféré attendre un peu. 

Du côté des camps de jour, on vous avait déjà avisé que nous avions redoublé d’efforts pour recruter tout le personnel requis. Ça n’a pas été facile, mais on a fini par trouver tous les moniteurs et les monitrices dont nous avions besoin. L’inscription aura lieu le mercredi 4 mai à compter de 19 heures, selon le principe de premier arrivé, premier servi. Allez au boucherville.ca/campsdejour pour connaître toutes les modalités d’inscription. 

La prochaine collecte de sang d’Héma-Québec à Boucherville aura lieu le 5 mai et c’est sur rendez-vous. Vous pouvez aller sur le site Web d’Héma-Québec pour vous inscrire, ou le faire par téléphone au 1-800-343-7264. 

En terminant, un sujet qui touche et préoccupe beaucoup de citoyens : vous êtes nombreux à m’interpeler à cet effet. C’est le fameux règlement provincial, que les villes doivent obligatoirement appliquer, portant sur les clôtures autour des piscines. Je vous avais dit le 19 avril lors de la séance régulière que nous reportions l’adoption du règlement. On ne veut pas en faire plus que la norme provinciale, mais on ne peut pas en faire moins non plus. Au niveau des droits acquis, qui était le 1er juillet 2023, j’avais dit que ça bougeait, qu’il y allait peut-être avoir des changements. Effectivement, il y eu un changement quatre jours après : ça va être jusqu’au 30 septembre 2025. Donc au mois de mai je vais recommander au conseil municipal d’aller de l’avant avec la deuxième lecture de notre projet de règlement, qui vise à s’harmoniser avec la loi provinciale et pour que ce soit le 30 septembre 2025 et non le 1er juillet 2023 quant au respect des droits acquis. 

Sur ce, je vous souhaite une bonne semaine et au plaisir de vous croiser. Je vous dirais que je suis de plus en plus en présentiel, alors on aura certainement l’occasion de se revoir bientôt.