Montage financier complété pour la protection à perpétuité de 2 millions de pieds carrés de terrain dans le secteur Du Parchemin à Boucherville

28 juillet 2022  | 

La Ville de Boucherville et ses partenaires annoncent avoir complété le montage financier aux fins de l’acquisition de deux millions de pieds carrés (17,4 hectares) de terrain dans le secteur Du Parchemin, situé entre la rue des Bois-Francs et les commerces sur le chemin de Touraine. Cette acquisition permet de protéger à perpétuité ce milieu naturel où l’on retrouve jusqu’à 32 espèces d’oiseaux et reconnu comme habitat essentiel de la rainette faux-grillon de l’Ouest, une espèce désignée vulnérable au Québec et menacée au Canada.

Un corridor écologique

Cette acquisition permet de contribuer à la création d’un corridor écologique entre le marais Harmonie, situé au nord de la rue des Bois-Francs, et le parc de la Futaie. Un corridor écologique est une portion de territoire constitué de milieux naturels et facilitant le passage de la faune terrestre d’un noyau de conservation à un autre. Il permet aussi à la flore de se disperser dans les différents milieux naturels et parcs qui font partie du corridor.

Partenaires financiers

Cette acquisition a été rendue possible avec l’aide de plusieurs partenaires financiers. Tout d’abord, Nature-Action Québec, qui assurera la protection à perpétuité de la propriété, contribue à hauteur de 3,45 M$, grâce à une entente financière avec Environnement et Changement climatique Canada. Cette acquisition a également été rendue possible grâce à une contribution financière de 2,4 M$ provenant à parts égales du gouvernement du Québec et de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), par l’entremise du programme de la Trame verte et bleue du Grand Montréal. La Ville de Boucherville assume la balance du financement, soit 1,2 M$, pour un investissement total de plus de 7 M$.

Notons que Nature-Action Québec a aussi bénéficié d’une aide financière de plus de 500 000 $ dans le cadre du Projet de partenariat pour les milieux naturels, lequel a été appuyé financièrement par le gouvernement du Québec par le biais d’une aide financière de plus de 53 M$.

« Nous avons comme objectif de conserver un quart des terres et des océans au Canada d’ici 2025 et 30 % d’ici 2030. Pour y arriver, nous collaborons avec de précieux partenaires tels que Nature-Action Québec et soutenons des projets comme celui du secteur Du Parchemin à Boucherville partout au pays. Ce projet démontre que la protection de la nature et le rétablissement des espèces en péril peuvent se faire en cohabitation avec les activités humaines. Il bénéficiera notamment à la rainette faux-grillon de l’Ouest, une espèce menacée, mais aussi à toute la communauté. »

– L’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Avec la Trame verte et bleue, ce sont des dizaines d’aires protégées partout dans le Grand Montréal qui ont été aménagées au cours des dernières années. Grâce à ces projets, nous offrons aux citoyens des milieux de vie verts qui luttent efficacement contre les changements climatiques. Le projet de Boucherville nous permettra plus particulièrement de créer un corridor écologique qui contribuera à la protection de l’habitat de plusieurs espèces. Je veux remercier toutes les personnes qui se sont impliquées dans cet aménagement. »

– Mme Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

« Cette nouvelle acquisition constitue une excellente nouvelle pour toutes les citoyennes et tous les citoyens du Grand Montréal. Ce terrain permettra de profiter d’espaces naturels exceptionnels, en plus de contribuer à la protection de la rainette faux-grillon de l’Ouest. C’est grâce à nos efforts conjoints et à des actions comme celles-ci que nous réussirons à créer une région plus verte et plus consciencieuse de l’environnement. Félicitations et surtout merci à la Ville de Boucherville! »

– Mme Catherine Fournier, mairesse de Longueuil et vice-présidente du comité exécutif de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM)

« La combinaison de milieux humides et terrestres sur ce terrain offre de très bonnes conditions pour le maintien de la présence de la rainette faux-grillon de l’Ouest, qui se reproduit dans les étangs. La conservation et la protection de ce riche patrimoine naturel sont essentielles pour pouvoir éventuellement le faire découvrir à nos citoyens, avec l’aménagement de sentiers par exemple. L’acquisition de ces deux nouveaux terrains s’inscrit dans notre engagement d’accroître les superficies protégées de 20 % sur le territoire de la Ville de Boucherville. »

– M. Jean Martel, maire de la Ville de Boucherville

« La conservation de ce site est capitale puisqu’elle permettra de protéger des dizaines d’espèces, dont la précieuse rainette faux-grillon de l’Ouest, qui nous tient particulièrement à cœur chez Nature-Action Québec alors que nous travaillons depuis plusieurs années à préserver les rares et fragiles milieux où elle se trouve en Montérégie. Je tiens à remercier les partenaires ainsi que toute l’équipe d’acquisition de NAQ qui, grâce à leurs efforts combinés, ont pu permettre un tel exploit. »

– Mme Romy Bazo, cheffe du service Acquisition, gestion et mise en valeur de Nature-Action Québec

À propos de la Trame verte et bleue du Grand Montréal

La Trame verte et bleue est un réseau récréotouristique qui protège et met en valeur les milieux naturels, les paysages et le patrimoine bâti du Grand Montréal, au bénéfice des citoyens. Financés par la Communauté métropolitaine de Montréal, le gouvernement du Québec et les municipalités, les multiples projets de la Trame favorisent le transport actif et collectif, et contribuent notamment à maintenir la biodiversité, à atténuer les impacts des changements climatiques, à améliorer la qualité de vie des citoyens et à renforcer l’attractivité de la région métropolitaine. Pour en savoir plus, visitez le cmm.qc.ca.

À propos du Fonds de la nature du Canada d’Environnement et Changement climatique Canada

Le Fonds de la nature du Canada favorise la protection de la biodiversité du Canada par la création d’aires protégées et de conservation et au moyen d’initiatives qui contribuent au rétablissement des espèces en péril. Il s’adresse aux organismes sans but lucratif et aux organisations autochtones, aux provinces et aux territoires et à d’autres intervenants.

À propos du Projet de partenariat pour les milieux naturels (PPMN)

Le Projet de partenariat pour les milieux naturels (PPMN) est une subvention de plus de 53 millions de dollars échelonnée sur quatre ans, accordée par le Gouvernement du Québec à Conservation de la nature Canada (CNC). Il prévoit, par l’établissement de partenariats financiers avec les organismes de conservation de la province, un soutien à la réalisation d’initiatives en vue d’assurer la protection de milieux naturels d’intérêt. Le PPMN vise ainsi à développer et à consolider le réseau québécois d’aires protégées situées en terres privées.

À propos de Conservation de la nature Canada (CNC)

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de 14 millions d’hectares d’un océan à l’autre, dont près de 48 000 au Québec. Pour en savoir plus : conservationdelanature.ca.

Ce projet a été rendu possible grâce au Fonds de la nature d’Environnement et Changement climatique Canada et à la contribution financière du gouvernement du Québec, via le Projet de partenariat pour les milieux naturels (PPMN) du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

À propos de Nature-Action Québec

Depuis 35 ans, Nature-Action Québec, un organisme à but non lucratif, a pour mission de guider les personnes et les organisations dans l’application de meilleures pratiques environnementales. L’organisme œuvre avec les municipalités, les entreprises, les organismes communautaires et les citoyens à la réalisation de projets concrets contribuant à améliorer l’environnement, la santé, le bien-être et la qualité de vie de la population québécoise.